HISTORIQUE DE L’UNC
En pleine Grande Guerre, celle qui a fait durant 52 mois pour la seule Armée française 1 000 morts par jour, de nombreux blessés et réformés, retenus à l’arrière des lignes, se regroupèrent spontanément autant pour se retrouver entre eux que pour commenter les nouvelles du front. De cette multitude de comités informels est née progressivement l’idée d’un regroupement plus vaste. Tous ces combattants seront prêts à travailler ensemble au redressement du pays.

Cette idée est née dans le cerveau du Père Brottier, aumônier militaire déjà légendaire, encouragé par les lettres de combattants qui demandent la mise en place d’une coordination.En permission à Paris, le Père Brottier convainc le chef du gouvernement, Georges Clemenceau, de la nécessité de créer une association dans un esprit de tolérance, en dehors de toute conviction politique, philosophique ou religieuse. Georges Clemenceau accepte avec enthousiasme ce projet. Nous sommes en 1917, l’UNC voit ainsi le jour, toutefois, le Père Brottier toujours affecté au front n’est pas en mesure de prendre la direction effective de cette organisation qui vient de naître.

En novembre 1918, le général de brigade Léon Durand, héros de la bataille du « grand couronné » devant Nancy en 1914 et venant de quitter le service actif, est élu premier président national de l'UNC ; on lui doit la devise : « Unis comme au front ».Maintenant, nos aînés de 14/18 ont disparu, ceux de 39/45, des rizières d’Indochine et des djebels d’AFN ont encore des choses à nous transmettre. En effet, la place est prête pour accueillir les militaires de la 4ème génération du feu. Ces derniers ont concouru eux aussi au maintien de la paix comme tous ceux qui s’engagent au service de l’état : policiers, gendarmes, veuves de guerre, Anciens Combattants et toutes les personnes qui partagent nos valeurs : action sociale, défense des droits, civisme et mémoire.
L’histoire de l’UNC se confond, depuis cent ans, avec la grande Histoire. Les dirigeants de l’UNC ont toujours à cœur d’accueillir tous les combattants des différents conflits et les personnes qui désirent nous rejoindre.
Nous sommes soucieux de l’avenir de notre belle association qui regroupe environ 200 000 adhérents et continue de rayonner en France et dans le monde par ses valeurs.
Origines de l'UNC